MARIE JO THERIO

Marie Jo Thério

Cover marie jo therio la frette studios

Three exceptional and fleeting moments

by Olivier Bloch Lainé

“Trois Petits Tours d’Automne”, are three exceptional and fleeting moments led by Marie Jo Thério, three improvised concerts in the Montreal Outremont theatre, that we had the chance to record live and mix in La Frette. Three Saturdays in a row, the audience was accomplice in these moments of grace and simplicity, where three musicians, that love each other without premeditation, for the best of each song. A different formula every evening, without too many rehearsals, to preserve the emotion and the surprise. That’s why these moments are precious and fragile: by re-mixing these titles with Nico, we have been touched by its sincerity and accuracy of each imperfect intention, true and so musical. We are very proud of this album. Thanks Marie Jo!

With Joe Grass, Sarah Pagé, Bernard Falaise, Josh Zubot

Trois petits tours d’automne

par Sylvain Cormier le 21 novembre 2014

“Avec elle, sur scène, tout peut arriver, tout arrive. C’est pour ça qu’on y retourne, ça qu’on redoute aussi. Parfois ses yeux, sa voix, tout atteint, carapaces transpercées, parfois le regard est fou et la voix l’emporte. Ailleurs. À plus d’une année-lumière, je renonce. Imaginez le pari de ces spectacles de l’automne 2013 à l’Outremont, dont on a décanté ce disque. Écrit à l’endos : « Trois soirs, trois musiciens. Trois heures de répétition, trois concerts uniques. » J’ajoute : trois salles d’attentifs, de pas peureux. Qui ont eu toutes les Marie-Jo. Libre et palpable dans Bodily Deltas. Libre et un brin énervante dans le frisson sursignifiant This Town Is Cold. Libre et saisissante de justesse dans l’histoire parlée-chantée de Chasing Memory. Libre et insaisissable jusqu’à l’irritation dans Digging the Ground. Libre mais totalement liée aux siens, Joe Grass surtout. Grâce de l’occasion ? Ça tient. On sort envoûté.